Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Vie du club’ Category

dsc06219

Ce vendredi 17 février 2017, les champions de Belgique de notre club étaient mis à l’honneur par la ville de Namur au travers du mérite sportif.

Monique dans la catégorie D65, Marine en D-16, Florentin en H-12, Nicolas en H40 et Freddy en H65 se sont vu remettre par l’échevin des sports, Baudouin Sohier, le traditionnel diplôme qu’ils accrocheront fièrement au-dessus de leur bureau.  Un grand bravo!

frd

Publicités

Read Full Post »

Le KARRIM’HOC est un raid forestier d’orientation par équipe de deux étalé sur 2 jours (samedi et dimanche). Les itinéraires de chaque circuit proposé imposent le passage à un certain nombre de points de contrôle obligatoires (balises). Entre ces « balises », les cheminements se font au choix des concurrents, sur base d’une carte topographique. Ce raid forestier requiert une forme physique affutée, un sens de l’orientation, un esprit d’équipe et du respect pour la forêt d’accueil.

Plusieurs formules sont proposées : ABC pour les coureurs et DE pour les randonneurs :

A Techniquement difficile, épreuve de longue haleine supposant une bonne condition physique pour arriver dans les délais impartis (18 km à boucler en 6 heures)

B Techniquement difficile (15 km à boucler en 5h30)

C Techniquement difficile (12 km à boucler en 5h)

D Techniquement facile, sur sentiers, chemins forestiers et layons (16 km à parcourir en 7h)

E Techniquement facile, sur sentiers, chemins forestiers et layons (12  km à parcourir en 6h)

Quelle que soit la formule choisie chaque participant doit porter un sac à dos pesant ± 5 kg par le contenu imposé.

Cette année, nous [Marcel Dessambre et Patrick Mossoux] avions rendez-vousimg_4824 dans la petite commune d’Hargnies située sur le plateau des Ardennes françaises. Pour la petite histoire, la dénomination « Ardenne » vient de 2 mots celtiques AR DUEN signifiant « forêt profonde ». Bref, il suffisait de regarder autour de soi et le choix de cette région pour le Karrim’HOC s’imposait comme une évidence tant elle est boisée.

 

Avec mon équipier, nous étions inscrits sur le parcours C de 11,700 km. Ce samedi matin, au départ de la course, notre stratégie fut de reconnaitre préalablement le lieu afin de trouver un endroit sec pour pouvoir reporter les points obligés sur la carte car, par expérience, nous savons que c’est presque impossible de le faire sur une carte mouillée.
Dès l’entame de la course, le ton était donné, nous avons franchi une côte de 800 m avant d’entrer dans le massif forestier. Au menu du jour : vallées, ruisseaux, pentes abruptes, descentes à pic et ronces un peu trop attachantes. Bref, des images plein les yeux et des anecdotes plein la tête à raconter pendant la soirée.

img_2880

Après l’arrivée à Landrichamps, nous avons été conduit en car au domaine de Massembre pour y prendre possession de notre logement : chambres confortables et chauffées, restaurant self-service et un bar ouvert jusque minuit.

logement

img_1488

 

Le soir, chaque équipe refait sa course autour d’une table conviviale en compagnie d’une brune ou d’une blonde.

Dimanche matin, après un repos réparateur, nous avons été reconduits à Landrichamps, lieu d’arrivée de la veille, pour un départ en chasse ; c-à-d. dans l’ordre d’arrivée du samedi.

img_4929

Cette fois, nous devons d’abord franchir une côte abrupte avant de reporter les points obligés sur la carte. Là, aucune stratégie le premier au sommet marque la carte. Tandis que mon équipier file, je me hisse péniblement vers le sommet soufflant comme un vieux soufflet de forge, encore fourbu et courbaturé de la veille. Je jette un coup d’oeil sur le côté et je vois mon ami et adversaire ahanant aussi fort que moi, ce qui donne en image, une course de côte entre deux tortues asthmatiques.

 

Encore une fois le spectacle fut grandiose :

photos de la forêt des lauriers et des moulins d’Hargnies.

A l’issue de la course, mon gps affichait 16km et 1000m de dénivelé positif.

altitude-05-02-17

Finalement, nous terminons 4eme au général sur le parcours C et 3eme dans la catégorie Homme.

Marcel

Read Full Post »

Ce 28 Janvier 2017, Michel a transmis la coupe de champion du club à Pierre Ciparisse, notre nouveau champion. Bravo !

Ce dernier nous concocte déjà, pour l’an prochain, un championnat « surprise »!

Cette année, Michel avait façonné un championnat à la portée de tous, avec des départs en fonction de l’âge, du sexe et des performances actuelles. Le premier qui rentrait était sacré champion ! Et la surprise fut divine !

img_1480 img_1479

Les Pégasiens au départ se préparent à l’affrontement !

img_1478 img_1477 img_1476

Frd

Read Full Post »

 

Un weekend CO à Lille

image1

Valmo organisait, ce dernier weekend de novembre, l’ultime étape du City race Euro tour 2016 (après Anvers, Malaga, Londres, Porto, Florence et Barcelone).image2lille-doimage7

Au programme, samedi une moyenne distance (de 6,5 km !! pour ma catégorie, Supervétéran, si, si) à Villeneuve d’Ascq et le dimanche, une longue distance (9 km) à Lille autour de la citadelle et dans le vieux quartier.image4

Nous étions ainsi image9une dizaine de Pégasiens, fiers de montrer nos couleurs au milieu des 300 image3participants.

Peu (pas) habitué à ce genre d’épreuve, je reste admiratif face à une telle organisation (malgré la file à l’informatique le samedi après-midi). Accueil dans l’enceinte, arrivée sur la piste et douches au Stadium Lille Métropole le samedi ( là même où un certain Eden Hazard a commencé à se faire remarquer!). A nouveau, le dimanche dans un complexe sportif, certes plus petit que la veille, mais à faire envie au professeur d’éducation physique que je suis. Je sais, Lille est la quatrième métropole française mais quand même, voir de telles installations, ça fait rêver.image8

Si les ambitions des uns et des autres étaient fort différentes (podium pour Nicolas, victoire de Marine, classé pour ma part !), si encore une fois ma lecture de carte aurait pu être meilleure, une CO en ville, ça reste particulier. Et pour ma part, j’aime bien !image5

Infos, résultats complets et photos : http://locr.valmo.net/lille-xa-2

Alors, si l’aventure vous tente, les13/14 mai 2017, participez à l’Asom à Anvers !

Read Full Post »

NSV Amel a organisé ce 4 septembre, le Championnat de Belgique de longue distance.

nat-2016-podium-pegasien

Nos Masters qui rentrent du WMOC en Estonie ont trusté plusieurs podiums et ont été rejoints sur les plus hautes marches par de jeunes et prometteuses graines de champions.

Félicitations à : Marine Sillien (2e en D-), Rebecca Mollon (3e en DB), Monique Deffense (1ère en D65), Florentin Lovens (1er en H-10), Toulouse Sebastian (1er en H21), Patrick Mossoux (3e en H55) et Freddy Sillien (1er en H65).

 

Read Full Post »

Un agréable et judicieux compte-rendu du WMOC 2016 en Estonie.
Après la maîtrise de la carte… la maîtrise de la plume.
Un tout grand merci Xavier.
Mo
Veteranide MM Sprint Vanalinnas 2016_08_09 Xavier Moris

Read Full Post »

Quelques lignes pour partager avec vous la participation d’un orienteur « lambda » au Championnat du monde vétérans de course d’orientation !!!

Préambule : Il ne s’agit pas de raconter ici notre déplacement club. « Tout ce qui se vit et se dit en Estonie reste en Estonie ».

Préambule bis : mon expérience internationale se limite à 2 participations aux 3 jours d’Alsace et à quelques courses dans le Nord de la France !

Samedi 6 août : Model Event Sprint

D’après les orienteurs avertis, le modèle event permet d’avoir un premier contact avec le terrain, essayer de comprendre la vision du cartographe, le placement des balises et la description de postes. Pour ma part, outre la connaissance de « la grosse Berta »!, dixit Michel, (la plus grosse tour de la muraille entourant la vieille ville), ce repérage m’a aidé à mieux comprendre les interdictions de franchissement (mur, haies), les terrasses des cafés…

DSCN1662

Samedi 6 août : Cérémonie d’ouverture DSCN1664

Freddy a fini par me convaincre de participer à cette cérémonie. Et je ne le regrette pas.

Imaginez un théâtre de verdure de la citadelle x 10 et en plus moderne ! Un espace à faire envie aux organisateurs de Wechter ou Dour. Une scène-gradins pouvant accueillir 8000 personnes et une esplanade de 50000 places ! 42 pays pour près de 3500 participants. Défiler derrière le drapeau national, ça n’arrive pas tous les jours !

 

Dimanche 7 août : Sprint qualification Kadrioru parkTallinn qual 160807

DSCN1668C’est parti. En fonction de l’heure de départ, chacun se rend en bus depuis l’hôtel jusqu’au stade. (En possession de son dossard, les transports en commun sont gratuits pour les participants). Première surprise : difficile de retrouver les autre Pégasiens ! + de 3000 personnes dans une tribune comme celle du stade Adeps à Jambes, cela bouge dans tous les sens. Finalement, on cherche, Dominique et moi, 2 sièges libres côte à côte. Et c’est Michel qui vient de terminer sa course qui s’installe à côté de nous ! Repérage de l ‘arrivée et en route pour le départ car la procédure commence à H – 6 min. 2600m plus loin, après 2 approximations, je termine en 16’45 (6’40″/km, je n’ai jamais été aussi vite en Belgique). Et, très vite, je me retrouve … au fond du classement. C’est un championnat du monde. Outre du physique (que je n’ai pas), il faut une rapidité de prise de décision (que je n’ai pas non plus !) pour être bien classé. Mais, au moins, je ne me suis pas trompé de postes !

 

Lundi 8 août : Sprint Final Tallinn vieille ville Talinn Finale 160808

Changement de décor pour la finale ( pour moi, finale C bien sur, au-delà de la …160è place). Départ au pied des murailles, 3 postes dans le parc adjacent avant de pénétrer dans la vieille ville. Plus d’un touriste a du se questionner en voyant tous ces coureurs avec leurs vêtements bariolés, tenant une carte en main, cherchant des tréteaux porteur des carrés orange et blanc, émettant un drôle de bruit à leur approche, ne prêtant aucune attention aux bâtiments remarquables ni aux points de vue … Je trouve tous mes postes sans trop chipoter. J’ignore que je viens de manger mon pain blanc ! (A noter la 4è place de Monique et la 5è de Freddy en finale A!)

 

Mardi 9 août : Model event Long

Mon coach personnel (merci Nicolas) essaye de me faire comprendre toutes les subtilités du terrain : micro-relief, marais sans eau (distinguer les changements de végétation !!), marais avec eau à éviter absolument, du blanc qui est vert pour moi (des myrtilliers à profusion qui obligent à lever les genoux) …Freddy prend le relais et me corrige après … 20m car je dévie en ne longeant pas correctement le marais au bas de la dépression. Je continue tout seul en cherchant à me rassurer mais je me pose beaucoup, beaucoup de questions …

 

Mercredi 10 août : qualification 1 long Apuparra

Beaucoup d’inquiétudes. Pleinement justifiées dès le départ : 15min pour trouver la 1è balise!

La suite : des marais remplis d’eau cette fois (quel changement!), entre chevilles et mi-cuisses , des cheminements complexes, des postes dans du vert 1 impénétrable, toujours du microrelief où tout se ressemble. 5,7km et 1h55 (20,15 min/km) plus tard, j’ai tous les postes, maigre consolation, je termine à la ramasse (même pas dernier !) et il ne faut pas trop me parler d’orientation !

 

Jeudi 11 août : qualification 2 long Apuperra

Partira, partira pas ? Finalement la question ne se pose pas. Si je suis ici, c’est pour participer au championnat du monde. Alors, autant rentabiliser mon inscription ! Un départ plus en douceur, avant de galérer à nouveau sur le 3è poste (14 min de recherche sans trop comprendre, le drain est bien visible et tout proche de ma balise pourtant), mon moral en prend un coup mais comme jusqu’à présent, je n’ai jamais abandonné une co, je continue à me battre contre le terrain et la carte. Record battu : 6km, 2h04 (21min/km) et toujours pas dernier, certains ont encore plus de mérites que moi !

 

Samedi 13 août : final long Pikassare

Wmoc 2016 long final 160813

Merci aux organisateurs. Vu mon niveau, la distance  de la finale C est réduite : 5,2km. Une première balise vite trouvée. Mais c’est autre chose pour la 2è (18min, record battu à nouveau !). Il y a du vert dans une zone blanche, une limite de végétation, un chemin et 4 autres orienteurs désespérés en vaine recherche. Je choisi alors de privilégier les chemins ce qui allonge les distances (surtout au vu de ma vitesse de course) mais cette fois, je galère moins. Je termine en 1h19 (15’40 min/km). Il y a 5/6 orienteurs derrière moi (dont 2 Frso merci à eux !).

J’ai terminé tous mes parcours en prenant tous les postes !!! A chacun son défi !

DSCN1738

Quelques commentaires :

Quelle organisation. De petits couacs (temps d’attente pour les navettes, pas de gadget- souvenir, au prix de l’inscription quand même !!!,) mais faire courir 3500 personnes, j’ai ouvert grand les yeux.

C’est un championnat du monde. A l’inverse de ce que je m’étais imaginé, le niveau est très élevé et il semble y avoir peu d’orienteurs touristes comme moi.

Mon niveau, physique et technique était clairement insuffisant. Peu (pas) habitué à utiliser le relief comme référence, j’ai été en difficulté du début à la fin sur les longues distances.

Mais, comme l’orientation n’était pas tout, j’ai découvert, grâce à Michel, Tallinn et la région autour de Pada. Sans ce prétexte, je pense que je ne serais jamais venu dans ce coin d’Europe.

Et puis, il y a tout le séjour passé avec les Pégasiens.DSCN1687 Du bar-terrasse du 5è au « manoir’ de Pada, de la cabane/resto à Altja où il faut payer à l’avance, aux différents paysage du golfe de Finlande en passant par le Viapiano sans compter les recherches pour trouver du …pastis !DSCN1698

Merci à vous tous pour tous ces bons moments !DSCN1721DSCN1730

Et avis aux amateurs : Wmoc 2017, c’est peut-être un peu loin (Nouvelle-Zélande), Wmoc 2018 c’est au Danemark !

PS : N’hésitez pas à visionner les vidéos sur le site http://www.wmoc2016.ee

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »