Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘raid’

Le KARRIM’HOC est un raid forestier d’orientation par équipe de deux étalé sur 2 jours (samedi et dimanche). Les itinéraires de chaque circuit proposé imposent le passage à un certain nombre de points de contrôle obligatoires (balises). Entre ces « balises », les cheminements se font au choix des concurrents, sur base d’une carte topographique. Ce raid forestier requiert une forme physique affutée, un sens de l’orientation, un esprit d’équipe et du respect pour la forêt d’accueil.

Plusieurs formules sont proposées : ABC pour les coureurs et DE pour les randonneurs :

A Techniquement difficile, épreuve de longue haleine supposant une bonne condition physique pour arriver dans les délais impartis (18 km à boucler en 6 heures)

B Techniquement difficile (15 km à boucler en 5h30)

C Techniquement difficile (12 km à boucler en 5h)

D Techniquement facile, sur sentiers, chemins forestiers et layons (16 km à parcourir en 7h)

E Techniquement facile, sur sentiers, chemins forestiers et layons (12  km à parcourir en 6h)

Quelle que soit la formule choisie chaque participant doit porter un sac à dos pesant ± 5 kg par le contenu imposé.

Cette année, nous [Marcel Dessambre et Patrick Mossoux] avions rendez-vousimg_4824 dans la petite commune d’Hargnies située sur le plateau des Ardennes françaises. Pour la petite histoire, la dénomination « Ardenne » vient de 2 mots celtiques AR DUEN signifiant « forêt profonde ». Bref, il suffisait de regarder autour de soi et le choix de cette région pour le Karrim’HOC s’imposait comme une évidence tant elle est boisée.

 

Avec mon équipier, nous étions inscrits sur le parcours C de 11,700 km. Ce samedi matin, au départ de la course, notre stratégie fut de reconnaitre préalablement le lieu afin de trouver un endroit sec pour pouvoir reporter les points obligés sur la carte car, par expérience, nous savons que c’est presque impossible de le faire sur une carte mouillée.
Dès l’entame de la course, le ton était donné, nous avons franchi une côte de 800 m avant d’entrer dans le massif forestier. Au menu du jour : vallées, ruisseaux, pentes abruptes, descentes à pic et ronces un peu trop attachantes. Bref, des images plein les yeux et des anecdotes plein la tête à raconter pendant la soirée.

img_2880

Après l’arrivée à Landrichamps, nous avons été conduit en car au domaine de Massembre pour y prendre possession de notre logement : chambres confortables et chauffées, restaurant self-service et un bar ouvert jusque minuit.

logement

img_1488

 

Le soir, chaque équipe refait sa course autour d’une table conviviale en compagnie d’une brune ou d’une blonde.

Dimanche matin, après un repos réparateur, nous avons été reconduits à Landrichamps, lieu d’arrivée de la veille, pour un départ en chasse ; c-à-d. dans l’ordre d’arrivée du samedi.

img_4929

Cette fois, nous devons d’abord franchir une côte abrupte avant de reporter les points obligés sur la carte. Là, aucune stratégie le premier au sommet marque la carte. Tandis que mon équipier file, je me hisse péniblement vers le sommet soufflant comme un vieux soufflet de forge, encore fourbu et courbaturé de la veille. Je jette un coup d’oeil sur le côté et je vois mon ami et adversaire ahanant aussi fort que moi, ce qui donne en image, une course de côte entre deux tortues asthmatiques.

 

Encore une fois le spectacle fut grandiose :

photos de la forêt des lauriers et des moulins d’Hargnies.

A l’issue de la course, mon gps affichait 16km et 1000m de dénivelé positif.

altitude-05-02-17

Finalement, nous terminons 4eme au général sur le parcours C et 3eme dans la catégorie Homme.

Marcel

Publicités

Read Full Post »

Le Karrim’HOC 2015 : impressions de Marcel Dessambre (sur le parcours C avec Patrick Mossoux)

C’est la plus mythique course d’orientation belge : raid forestier par équipe de deux étalé sur deux jours, samedi et dimanche et sur trois distances allant du parcours C (12 km), B (14 km) et A (16 km) à vol d’oiseau.
Ce raid se veut très exigeant, autant d’un point de vue physique que sur les choix de cheminement qui font sans nul doute la différence. Une lecture fine de la carte et du relief, traversant de nombreuses vallées peu profondes mais abruptes sera également déterminante. Bref, pour briller au Karrim’Hoc, il faut la tête et les jambes. Mais quand la tête refuse de reconnaître ses erreurs, ce sont les jambes qui trinquent.
Entre les deux jours, nous logerons dans un village de vacances français vide en cette saison.

Samedi 7 février 2015
Avec Patrick, nous avons quitté la maison  vers 09.00, étant donné que notre départ était fixé à 11.30. Il gelait et le ciel était dégagé, ce qui n’était pas pour nous déplaire car un sol gelé est propre et assez facile à courir avec des chaussures à pointes. Nous sommes arrivés au centre de course situé au lac de Virelles après 01.30 de trajet. Sur place, petit coucou aux amis, retrait des cartes et fiches de poinçonnage, validation… et nous sommes parés pour le départ.
Bref, après avoir reporté les postes sur la carte, nous partons vers notre aventure forestière.
Dès l’entame, rien ne va ; nous loupons de peu la première balise et nous perdons de précieuses minutes à faire demi-tour.
Par la suite, ça ne s’arrange pas ; nous faisons successivement des erreurs sur les six premières balises dont une erreur d’un kilomètre, à tel point que nos adversaires commencent à nous brocarder du genre « vous êtes allés aux champignons!?!».
Au delà de ces déboires de début de course, la précision revient et nous remontons le peloton au fur et à mesure que nous progressons dans ce magnifique massif forestier des Ardennes françaises, pour finalement et à notre grand étonnement, être la première équipe du parcours C à franchir la ligne à Froidchapelle, avec 4 minutes d’avance sur la deuxième équipe.
Après l’arrivée, nous avons pris le car en direction du village de vacances pour prendre possession de notre logement, non sans oublier de nous sustenter quelque peu à la mousse onctueuse d’une belle brune originaire de Chimay.

Dimanche 8 mai 2015
Lever à 07.00 pour prendre un bon petit-déjeuner après une nuit chahutée par les fêtards du samedi soir.
Départ en chasse à 09.00, sauf que là, nous sommes le gibier puisque nous partons les premiers. Notre stratégie est simple : marquer les trois premiers postes et filer pour ne pas être en point de mire des poursuivants et subir la pression de la course.
Cette stratégie fut payante car nous nous sommes isolés en tête pour ne plus la quitter. Nous étions précis sur les postes, hyper concentrés, avec une relation carte / terrain sans cesse vérifiée pour, après 02.06 de course, nous imposer à Virelles avec 10 minutes d’avance sur  l’équipe suivante.

Quelques photos et les résultats sont disponibles sur le site du Karrim’HOC.

Read Full Post »

Rien que des pros et des superpros. Une transforestière20130713_121338 ensoleillée c’est toujours un plaisir.

Des parcours ‘à la ASUB’. Le tout bien défini et harmonieux. Seul problème pour les yeux des anciens, une copie de carte IGN de mauvaise qualité empêche de lire les détails de la carte (cela nous coutera cher). Au départ coureurs, Claude, Christophe, Arnaud, Thierry, Julien, Bertrand, Eric. Daniel sur deux roues et Magalie, Elodie, Shen et Jade en rando. J’espère n’avoir oublié personne.

Départ sur les hauteurs de St Hubert, dans une prairie bien dégagée. En course, les deux équipes de Pégase font merveille dans la recopie des points, nous partons dans les premières équipes. La température sous les arbres est vraiment agréable, il fait sec. L’important va être de s’abreuver.

Les points se succèdent pour nous emmener vers le Fourneau St Michel. La course prend la forme d’une énorme bosse, ce qui nous procure une fin d’épreuve en descente. C’est toujours appréciable.

Arrivée au Fourneau St Michel sans encombre. Juste une dent cassée qui m’a fait perdre la concentration au mauvais moment. Résultat : 35 minutes dans le vue sur une balise rendue difficile par la mauvaise qualité de la carte. Pour le reste la course s’est passée selon mes attentes et mon co-équipier Bertrand est toujours aussi patient. Je lui avais promis de courir et bien je l’ai fait. Ben oui, tout arrive.

Tous les Pégasiens sont arrivés avec le sourire. C’est génial.

Le Camel bag est vide et nous recevons en tout et pour tout seulement 1,5 l d’eau. Il faut en garder pour deux brossages de dents.

Mc Gyver va devoir trouver une solution de remplacement. Asub assure à nouveau une organisation parfaite. Pains saucisse délicieux et incroyable un bar bien fourni de boissons isotoniques. Quelle chance pour nous qui avions soif de sels minéraux. Hélas pas d’Isostar ni de Gatorate. Rien que des produits locaux. Mc Chouffe, Rulles, Chimay, Orval, Duvel et puis je ne sais plus.

Comme je vous l’ai annoncé Daniel a fait la transfo en VTTo et pour cela il était accompagné de ses copains du club VTT de Martelange. De sacrés amateurs de boissons isotoniques. Nous passons une soirée des plus agréables entre orienteurs dans une clairière le long d’un étang. C’est toujours un plaisir. Vers minuit l’heure est venue de se reposer. Certains auront de grandes difficultés à retrouver leur tente. Ben oui, il faisait noir dehors et sombre dedans. J’ai les noms : mais ce qui s’est passé au Fourneau St Michel reste au Fourneau St Michel. Les photos sous Copyright sont à vendre sur mon site web.

Éveillé par les blablas de deux commères à 6h30, je me trouve dans une forme anormalement bonne. Et si c’était vraiment des boissons isotoniques ? Bertrand est assez blanc, chouette il ne va pas devoir m’attendre en course. Clause et Christophe affichent un sourire ’Presodent’ et nos randonneurs ont déjà le sac sur le dos prêt à partir. Du côté du campement des VVTistes, c’est très calme. Mais cela ne nous regarde pas.

Asub assure à nouveau un service parfait et à 9hr pétante nous startons. Oups autant cela descendait hier, cela monte aujourd’hui. Et ces boissons isotoniques régionales, cela ne se sue pas, cela se mousse. 5 km en côte et la vie devient dure. Une autre course sans encombre pour arriver au hall des sports de St Hubert avec le sourire. Claude et Christophe sont à l’arrivée et les Vttistes couchés dans la pelouse.

A nouveau un WE d’orientation à l’image de la météo : soleil, soleil, soleil.

A bientôt pour d’autres aventures. Et merci à tous pour la super bonne humeur.

Les Pégasiens à la Transfo, peut-être pas les meilleurs mais certainement les plus sympas.

Vive la CO.

Votre Champion souriant

Read Full Post »

logo HOC

       

 

Invitation au 29e Karrim’HOC

Coureurs : 2 & 3 février 2013
Randonneurs : 23 & 24 février 2013

Raid forestier par équipe de 2 coureurs (compétiteurs) ou par groupe (randonneurs).

Toutes informations disponibles sur le site du HOC dédié à l’épreuve ou en s’adressant à Marie-Paule Labrique

Inscription possible en ligne à partir du samedi 8 décembre 2012 à 21 h

Read Full Post »

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Read Full Post »

Baba raid 2012

Un peu de pub, à la demande de F. Ceulemans (mail posté 02/2012)
« La 5ième édition du raid BABA se déroulera le week-end des 28 et 29 avril 2012 dans la région de Florenville, autour de la vallée de la Semois, avec un accès exceptionnel à la magnifique forêt du Domaine des Epioux .
Plus de 60 équipes de deux concurrents (belges, français, luxembourgeois…) sont attendues!

Il s’agit d’un raid multi-sports sur deux jours: CO – VTTO – Roller – Kayak (+/-200km) en chasse aux points (1000 points), chaque balise pointée rapporte un certain nombre de points. Gestion très libre de votre course ; l’équipe qui collecte le plus de points, dans le temps imparti, gagne.

Les participants pourront choisir entre :

  • la version ‘Expert’(24h non-stop), de 11.00h à 11.00h
  • la version ‘Découverte’ (24 heures : 10 heures d’épreuve/ bivouac / 4 heures (de 11.00h à 21.00h puis de 7.00h à 11.00h)

Durant toute la durée de l’épreuve, les concurrents devront enchaîner les différentes
disciplines en orientation sur des cartes type IGN (1/25000), IOF (1/10000), oro hydro.

Le but est de récolter un maximum de points en un temps imparti.

Le raid débute le samedi 28 avril à 11h00 à Florenville, terrain de football ; et se clôturera 24h plus tard, pour tous, soit le dimanche à 11h00. S’ensuivra la remise des prix et un repas offert par l’organisation.

Inscriptions : 120 €/équipe »

par mail ou via le site du Baba raid

Read Full Post »

photos postées par Freddy le 6/02/2012

parcours de Freddy et Julien (cfr commentaire) et podium sur le C

cop. Freddy

Read Full Post »

Older Posts »